Margarinotus (Paralister) carbonarius, Hoffmann, 1803.

Margaritonus (Paralister) carbonarius (Hoffmann, 1803 ) Wenzel, 1944

Syn : Hister duodecimstriatus, herbst, 1792; Hoffmann, 1803.

Hister carbonarius, hoffmann, 1803.

Hister nigellatus, Germar, 1824; Erichson, 1834.

Hister senarius, Sturm, 1826; nom nud. given as syn.

Hister quadridens, rey, 1888; Biskhardt, 1908.

Paralister carbonarius, Mazur, 1970b.

Hister carbonarius var.chapmani, Auzat, 1929.

Hister carbonarius var.samanatus, Auzat, 1923.

Description:

Taille : du sommet du pronotum à l’apex des élytres : 3mm

Front bordé d’une strie complète. Epistome, labre et mandibule finement ponctués. Massue avec des segments bien distincts, le segment du milieu plus étroits que les deux autres, teinte alutacée comme le funicule. Ce dernier est parsemé de quelques soies. Le scape également doté de soie est plus foncée.

Pronotum peu ponctué comme les élytres. Scutellum visible, moyen. Strie marginale du pronotum forte et legèrement incurvée à l’apex vers le scutellum.  Sur les élytres, la strie subhumérale est fine et complète.  Les quatres premières stries de l’élytre complètes , la cinquième réduite à 1/3 à l’apex, le sixième réduite à 2/3 à l’apex.

Tibias antérieurs dotés de 5 dents les pattes médianes et postérieures dotées de deux rangées de 7 denticules.

Mentonnière bordée d’une strie bien marquée, la marge entre le bord et cette strie est plus étroite au sommet. Une  gouttière de chaque côté de l’apophyse prosternale; crête prosternale fortement ponctuée. Mesosternum et metasternum  lisses. Mésépimère et mesocoxa fortement ponctués de gros points espacés.

mesosternum et metasternum
mentonnière et tête, vue ventrale

Vue dorsale, pronotum et élytres
Publicités

Genre Margarinotus, Marseul (1853)

Genre Margarinotus, Marseul,  Annales de la Société Entomologique de France: 1853 (3), 1:549.

Espèce type Hister Scaber, Fabricius, 1787.

Le genre comprend des espèces de taille moyenne ou grande, les stries frontales et supraorbitales sont présentes. Le pronotum est doté d’une ou deux stries latérales en plus de la strie marginale , l’externe peut être réduite. La carène prosternale ne dispose pas généralement de stries internes. Les élytres sont dotées d’une strie subhumérale externe, généralement complète alors que la strie subhumérale interne est absente. Les stries dorsales sont bien marquées sauf pour le sous-genre Margarinotus chez qui la surface est recouverte de rugosités et de dessins particuliers.Les protibias sont dentés, l’édéage possède une pièce basale réduite, les paramères ne sont pas totalement fusionnés et forment une capsule très sclérotisée qui protège le lobe médian.

Le genre est prédateur des larves d’insectes, surtout les diptères.

Le genre Margarinotus se divise en 9 sous-genres.

1– Elytres avec des tubercules saillantes et luisantes Margarinotus

. Elytres sans tubercules saillantes 2

2 – Pronotum avec 2 stries latérales en plus de la marginale , l’externe peut être incomplète 3

. Pronotum avec une seule strie latérale en plus de la strie marginale 4

3 – mesotibias et métatibias trés larges, triangulaires, couverts de pubescences jaunes, allongées.

Epipleure pourvu de soies courtes et éparses Eucalohister

Mésotibias et métatibias normaux sans pubescence jaunes Ptomister

4 – strie marginale du pronotum courte d’une longueur ne dépassant pas la moitié du pronotum Paralister

. strie marginale du pronotum entière 5

5 – Corps de forme subcylindrique, tibias très dilatés ainsi que les pattes postérieures Stenister

. Corps de forme ovale , tibias et fémurs postérieurs normaux 6

6 – Marge latérale du pronotum située entre la strie marginale et la strie latérale plane. Strie suturale

des elytres raccourcie au milieu. Prosternum avec deux stries à la base Grammosthetus

Marges latérales du pronotum convexes, stries suturales des elytres presque entières. Prosternum

sans strie à la base. Promethister

autres genres ne concernant pas nos régions:

Asterhister (Bornéo, Inde sud)

Kurilister (Japon)

Tribu Histerini, Gyllenhal (1808)

Dans la tribu des Histerini les espèces sont plutôt grande ou de taille moyenne.le scape est très grand et nettement coudé avec le funicule assez court; le pronotum peut avoir plusieurs stries; Le prosternum possède des stries internes et le lobe prosternal est également doté de stries marginales. Les elytres ont des stries humérales et des stries parallèles à la suture. Les protibias sont pourvus de dents avec un sillon tarsal droit. L’édeage est volumineux et fortement sclérotisé.

Clés des genres :

1 – Labre superieur fortement échancré, funicule doté d’article très dilatés vers l’apex, se modifiant en douceur vers la massue. Pactolinus

labre superieur non échancré, massue antennaire bien distincte des articles du funicule 2

2 – Labre supérieur triangulaire du à une protubérance médiane plus évidente chez les mâles. Mandibules asymétriques, la gauche plus grande spécialement chez les mâles. Pachylister

labre supérieur non triangulaire et mandibules et mandibulaires symétriques pour les deux sexes. 3

3 – Mesosternum droit dans la partie anterieure et légèrement convexe , prosternum droit à la base . Manque de strie subhumérales et de stries latérales externes au pronotum. Atholus

Mesosternum sinueux dans sa partie anterieure et prosternum arrondi à la base toujours doté d’une strie subhumérale ou si elle est manquante avec une strie latérale externe sur le pronotum. 4

4 – Pronotum avec une strie laterale unique très proche de la marge a proximité de laquelle se trouve une abondante ponctuation. Protibias avec une grande dent sur la marge interne. Strie mesosternale interrompue au milieu. Merohister

Pronotum avec une ou deux stries latérales l’externe près de la marge. En cas de strie unique celle ci est très éloignée de la marge. Protibias privés de dent sur la marge interne, strie mesosternale entière. 5

5 – Elytres avec une strie subhumérale externe incomplète, il peut y avoir seulement quelques fragments de cette strie ou elle peut manquer. Edéage trés aplati en vue latérale  avec une complète fusion des paramères laissant un orifice apical avec un lobe médian interne simple Hister

Elytres avec une strie subhumerale externe complète exception faite chez binotatus et obscurus qui se contentent d’un trait court huméral et sans strie strie subhumérale interne. Edéage très volumineux en vue latérale avec des paramères partiellement fusionnés pour permettre la sortie du lobe médian qui est très complexe et très sclérifié servant de capsule protectrice . Margarinotus


Platysoma elongatum (Thunberg ,1787)


Coleoptera, Histeroidea

tribu :  platysomatini

genre:  platysoma

sous-genre : Platysoma

Synonymie

Hister elongatus Thunberg 1787

Hister oblongus  Fabricius, 1792

Platysoma oblongus  Leach, 1817

Abbotia georgiana Leach, 1830

Cylistosoma oblongum  Lewis, 1905

Cylister oblongum  Kryzhanovskij, 1965

Cylister elongatum  Gomy, 1989

Platysoma oblungum var intermedium J.Sahlberg, 1913

Localisation

Europe, Sibérie, Mongolie, mandchourie, introduit au Japon

description :

Scape et massue ferrugineuse. Front régulièrement ponctué, entouré d’une strie bien marquée. Epistome également ponctué. Mandibules dotées d’une dent interne. Pronotum plus fortement ponctué sur les bords latéraux et bordé d’une strie profonde. Le milieu du pronotum est presque lisse, très finement ponctué.

Tibias antérieurs dotés de trois fortes dents et d’une dent plus petite. Tibias médians avec trois dents dont l’apicale bifide et la médiane plus forte que les deux autres. Tibias postérieurs avec deux dents dont l’apicale bifide.

Elytres fortement ponctuées vers l’apex, la ponctuation est presque aussi forte que celle du propygidium. Ce dernier est bifovéolé. La ponctuation du pygidium est légèrement plus forte que celle du propygidium.

Sur les élytres, les trois premières stries sont entières, la quatrième est interrompue au milieu, la cinquième et la suturale sont de longueur égale et representent 1/3 des stries entières.

La mentonière est bordée d’une forte strie et est fortement ponctuée à l’intérieur de la zone délimitée par la strie. La carène prosternale est presque lisse avec une fine ponctuation.

Meso et métasternum finement ponctués.

Eblisia minor (P.Rossi, 1792)

M Lambert

Coleopterae Histeridae

Tribu:  platysomatini

genre: Eblisia

Europe, sibérie, Caucase, Afrique du nord

synonymie :

Hister minor P.Rossi 1792

Hister frontalis Paykull 1798

Platysoma frontale Erichson

Hister puncticollis Heer 1841, Redtenbacher 1858

Platysoma delati Baudi a Selve 1864, Gemminger et Harold, 1868

Platysoma decimstriata C.Thomson, 1867

Platysoma marginata C. Thomson , 1867

Platysoma frontale var delatum : Gemminer et Harold, 1868

Platysoma betulinum Hochnut, 1872

Hister cavifrons Leoni, 1907; J.Muller, 1908

Hister leonii Bickhardt 1910

Eurylister minor Mazur, 1972

Platysoma frontale var.rufum Schilsky, 1908

Platysoma frontale var agnusi Auzat 1926

(S. Mazur, p 80 A world catalogue of the Histeridae 1997)

long 3/4 mm, largeur 2,5 mm

Ovale court, convexe, arrondi sur les côtés. Noir luisant aec des massues antennaires ferrugineuses et un scape brun.

Front plan, pointillé, strie frontale profonde entière. Epistome concave. Pronotum court, strie latérale externe fine entière; bords latéraux ponctués le long et dans la strie latérale avec une impression longitudinale qui relève la marge en bourrelet assez marqué.

Trois stries dorsales externes complètes, les autres courtes et obsolètes. une strie marginale externe te deux sillons épipleuraux.

Ponctuation fine à l’apex des élytres.

Propygidium et pygidium dotés de gros points. Pattes brunes, tibias anterieurs quadridentés. Les autres tibias avec une dent apicale bifide.

Platysoma compressum (Herbst, 1783)

Oblong, subparalléle, corps très déprimé, 3,5mm de long, 2 mm de large. Noir luisant, antenne rouge-brun, massue ferrugineuse.

tête finement ponctuée, strie frontale entière.

Pronotom presqu’aussi large que long -, ponctué sur les côtés. Propygidium légèrement bifovéolé , de gros points mélangés avec de plus petits. pygidium fortement et régulièrement ponctué.

Prosternum ponctué marqué par une strie de chaque côté interrompue à l’angle antérieur.

métasternum avec deux stries marginales sur les côtés.

pattes rouge brun, tibias antérieurs quadridentés, intermédiaires deux dents, posterieurs une dent .

Genre Platysoma Leach (1817)

Corps ovale, oblong, sub-parrallèle, plat au dessus; Les mandibules sont saillantes et dotées d’une dent interne. Strie frontale entière, épistome concave ainsi que la partie antérieure du front. Antennes insérées sous les bords frontaux entre les yeux et les mandibules. Funicule allant s’élargissant, massue ovale, comprimée.

Pronotum avec une strie marginale fine, visible parfois seulement aux angles antérieurs; srie latérale externe entière, rarement avec une strie latérale interne.

Elytres dotées d’une fine strie humérale et six stries dorsales parallèles à la suture.. Les internes réduites voire absentes.

Pas de strie subhumérale.

Bord infléchi sans fossette subhumérale, celle-ci réduite à une strie épipleurale interne; épipleures étroites, les arêtes sont rapprochées et laissent entre elles un ou deux sillons épipleuraux.

Prosternum étroit, comprimé à la base entre les hanches antérieures, subarrondi, pénétrant dans le mesosternum, qui est échancré en avant; mentonnière large, saillante, dépassant les angles antérieurs du pronotum.

Fossettes antennaires profondément creusées à la face antérieure du prothorax, juste au dessous des angles antérieurs.

Propygidium et pygidium abaissés

Tibias aplatis, dentés sur leur arête, inerme sur l’interne. La dent apicale des tibias moyens et postérieurs est toujours bifide, celle des antérieurs toujours simple.

Fossettes tarsales en S allongé bien délimités des deux côtés.

(D’après AUZAT HISTERIDAE GALLO-RHENANS (1916)

Sous genres :

Platylister Lewis (1892)

Platybletes Thérond (1952)

Apobletes Marseul (1806)

Platysoma s.str

Deux espèces dans nos contrées

Platysoma elongatum  Thunberg (1787)

Platysoma compressum Herbst (1783)