Margarinotus(Paralister) ignobilis (Marseul,1854)

Margarinotus (Paralister) ignobilis (Marseul, 1854) Wenzel, 1944.

Synonymie

Hister ignobilis, Marseul, 1854.

Hister clermonti, Bickhardt,1908.

Hister bahiensis, Lewis, 1908.

Hister carbonarius var ignobilis, Bickhardt,1910c.

Paralister ignobilis, Therond, 1969d.

Hister ignobilis var punctangulus, Rey, 1888.

Hister ignobilis var breviusculus, Rey, 1888.

Hister carbonarius var clermonti, Bickhardt, 1910c.

Hister ignobilis var. schmidtianus, Saint Albin, 1942.

Margarinotus ignobilis var.clermonti, Mazur et Kaszab, 1980.

Bibliographie

Marseul, S.A. Essai monographique sur la famille des Histérides (suite). Ann.Soc.Ent.France, (3) 2: 161-311, 525-592, 671-707.

Bickhardt.H. 1908.Beiträge zur Kenntnis der Histeriden I.Ent.Bl., 4: 41-48.

Lewis.G. 1908. On new species of Histeridae and notices of others. Ann.Mag. Nat.Hist., (8)2: 137-160.

Mazur.S. 1981b. Histeridae gniliki (Insecta: Coleoptera). In FaunaPolski, 9, Warzawa, 204 pp.

Bickhardt.H. 1910c. Histeridae. In: W.Junk and S.Schenkling – Coleopterorum catalogus, 24 Berlin, 137 pp.

Thérond.J. 1969c. Ergebnisse der Albanien-Expedition 1961 des Deutschen Entomologischen  Institutes. 72. Beitrag. Coleoptera: Histeridae. Beitr.Ent., 19: 817-824.

Rey.Cl., 1888. Remarques en passant. Tribu des fracticornes ou Histérides. Echange, 4(47): 4.

Saint-Albin.E , 1942. Contribution à l’étude des Histérides gallo-Rhénans. II. Hister ignobilis. Mars.var schmidtianus, var.n.Bul.Soc.Ent.France, 47: 151.

Mazur.S. et Kaszab.Z., 1980. Sutabogarak – Histeridae. 14, Füzet. In: fauna Hungariae. 138. VII Kötet. Budapest, 123 pp.

Description

Corps noir et luisant. Longueur : 6 mm. largeur 4 mm.

Mandibules longues, de la même longueur que la tête terminés par des crochets acérés. Strie frontale complète et bien marquée, labre relativement petit, ponctué, front ponctué.

Massue rougeâtre et funicule brun, scape noir et ponctué.

Pronotum avec une strie marginale externe interrompue au niveau du cou. Strie marginale interne complète et bien marquée.

Scutellum petit et peu marqué.

Trois premières stries complètes avec une fine ponctuation entre chaque strie. La quatrième et la sixième arrivant au milieu en partant de l’apex. La cinquième strie plus courte.

Tibias antérieurs dotés de cinq dents se réduisant en taille depuis l’apex. L’apicale bifide. Les tibias médians et postérieurs dotés de deux rangées de cinq denticules. Pygidium et propygidium densement ponctués.

Mentonière ponctuée, bordée d’une strie complète avec une légère échancrure pour recevoir le lobe prosternal.  Métasternum et 8eme sternite lisse.

Localisation

Toute l’Europe. Cadavres, fumiers, bolets décomposés.

Iconographie

Margarinotus (Paralister) ignobilis dorsal
Margarinotus (Paralister) ignobilis (vue ventrale)
Détail mentonière et échancrure du mesosternum

Publicités